Internet de l'Administration des douanes et accises
contrefacon

La lutte contre la vente de produits contrefaits constitue la tâche principale de la cellule cybersquad. Le but principal est de libérer le nom de domaine belge .be et .eu de tous les sites illégaux commercialisant des marchandises de contrefaçon.
La cellule cybersquad va également essayer  de fermer autant de sites étrangers que possible utilisés par les belges. Via le contrôle des paquets postaux, nous avons une vue là-dessus, et via  la collaboration internationale, ces sites pourront être fermés. 

Nous offrons la possibilité à chacun de signaler les sites qui vendent des marchandises illégales ou qui essayent d'éluder les droits à l’importation ou la TVA. Les sites peuvent être signalés sur ecustoms@minfin.fed.be

Vous pensez peut-être que la contrefaçon, ce sont les lunettes, les sacs à mains ou encore les CD, DVD et logiciels copiés illicitement. La réalité est bien différente puisqu’aucun secteur économique n’est épargné. Chaque année, des milliers de personnes à travers le monde meurent de la contrefaçon. Antibiotiques, lait en poudre pour bébé, pilules, vaccins, traitements cardio-vasculaires, … aucun médicament n’y échappe ! Les aliments, les jouets, les boissons, … sont autant de produits qui, contrefaits, peuvent être dangereux pour votre santé et celle de vos proches.

Un antibiotique contrefait sera, par exemple, sans principe actif et ne vous soignera donc pas. Un vaccin ne vous immunisera pas. L’ours en peluche contrefait de votre enfant ne correspondra pas aux normes européennes de sécurité et pourrait l’étouffer.

De fait, même une marchandise contrefaite aussi banale que des lunettes de soleil achetées à un vendeur à la sauvette représente un danger… En effet, au prix où vous les avez eues, vous ne devez pas espérer que vos yeux soient protégés des UV ! Et si vous portez votre t-shirt copié d’une grande marque, mieux vaut ne pas savoir avec quels produits nocifs il a été teint ! Pareil pour votre parfum de « marque » acheté trois fois en dessous du prix du marché qui vous laissera des traces indélébiles sur la peau.

Et puis surtout, l’argent que vous mettez dans l’achat de contrefaçon d’articles de mode est réinvesti par des organisations mafieuses dans la contrefaçon de médicaments, d’aliments, de boissons, de jouets, …

Outre les dangers pour votre santé et votre sécurité, la contrefaçon est un véritable cancer pour l’économie. Le commerce de produits contrefaits est un vrai fléau pour les entreprises belges. Ce sont des milliers d’emplois qui sont mis en jeu avec les pertes que subissent les sociétés victimes des contrefacteurs.

Vous voulez des chiffres marquants ? Le marché de la contrefaçon représente 7 à 10% de l’économie mondiale c’est-à-dire 450 milliards d’euros. Evidemment, ce sont autant de montants qui échappent aux obligations envers l’Etat et donc autant de fonds perdus qui auraient pu être consacrés à l’éducation, aux soins de santé ou encore à l’emploi.

La contrefaçon, c’est également une autre réalité : celle de l’exploitation économique des enfants. C’est souvent cette main d’œuvre bon marché qui fabrique la poupée contrefaite que l’on retrouve en-dessous du sapin, chez nous, à Noël.

Et finalement, la contrefaçon, c’est de l’argent sale dans des mains sales. En effet, la plupart du temps, la vente de contrefaçon profite à des réseaux mafieux ou terroristes. Acheter en toute conscience des objets contrefaits, c’est donc financer des commerces illicites (drogues, contrebande, …) et, aussi, injecter de l’argent dans un système qui mine les économies nationales et qui sape les fondations des industries qui nous emploient.

Le commerce de la contrefaçon touche tous les secteurs sans exception, et cela, parfois, au détriment de votre sécurité et de celle de vos proches. Votre voiture, par exemple, regorge de pièces indispensables à la sécurité routière. Dans un secteur automobile très coûteux, il est souvent tentant d’acheter des pièces contrefaites moins chères qui ne répondent en réalité à aucune des normes imposées aux constructeurs. Mais quand un accident arrivera, il ne faudra pas se demander pourquoi les freins ont lâché, pourquoi le moteur est entièrement endommagé par le filtre à huile, pourquoi le parechoc n’a rien amorti et pourquoi le capot ne s’est pas plié de façon optimale.

Les dangers de la contrefaçon sont évidemment bien plus variés. Le jouet contrefait de votre enfant, par exemple, va s’enflammer en quelques secondes alors que la combustion du même jouet de marque serait arrêtée quasi instantanément. La batterie contrefaite de votre GSM est susceptible d’exploser dans votre poche à cause d’une surchauffe. Dans votre cuisine, les appareils électroménagers contrefaits ne répondent toujours à aucune norme. Le grille-pain prend feu, le barbecue se déforme et répand les braises ardentes à vos pieds, votre bouilloire explose sous la pression, les lames de votre hachoir se détachent et sont projetées à toute vitesse vers vous, …

Et si vous pensez qu’acheter des articles de mode ne peut pas nuire à votre sécurité, vous avez encore faux ! En effet, vous financez en achetant n’importe quelle contrefaçon un réseau plus large de contrefacteurs qui peuvent utiliser cet argent à des fins très dangereuses. Saviez-vous par exemple que les attentats de Londres de juillet 2005 ont été financés par la revente de contrefaçons ?